L'hygiène

Zhor et mensuel

Pin
Send
Share
Send
Send


Le corps de chaque femme est unique. Ainsi, lors du syndrome prémenstruel, certaines femmes souffrent de somnolence et de fatigue, alors que d'autres ne peuvent pas s'éloigner du réfrigérateur et ne savent pas comment vaincre le zhor avant la menstruation. Pourquoi cela se produit-il et comment y faire face?

La raison de l'augmentation de l'appétit chez les femmes au cours de la période prémenstruelle est une augmentation hormonale. Les indicateurs d'adrénaline et de progestérone (hormone sexuelle féminine) sont en augmentation. Ceci, à son tour, conduit à une production accrue de suc gastrique et, par conséquent, à un appétit accru.

Les femmes veulent manger de plus en plus souvent, en particulier le besoin accru de glucides rapides: sucreries et farine. Ce problème est particulièrement préoccupant pour ceux qui observent la silhouette ou qui essaient de perdre du poids, ainsi que pour ceux qui souffrent de troubles endocriniens (diabète sucré). Dans d’autres cas pour les femmes, cette période passe inaperçue. Avec l'avènement du nouveau cycle menstruel, tous les symptômes disparaissent d'eux-mêmes.

Causes d'appétit accru pendant la période prémenstruelle

Certaines femmes sont attaquées par le zhor sauvage avant la menstruation et ne sont pas en mesure de contrôler leur appétit, qu’elles regrettent toujours. Pendant cette période, ils peuvent consommer un taux quotidien de calories en une seule fois, ce qui entraîne une série de kilos supplémentaires.

Cependant, tout n'est pas aussi triste qu'il n'y parait à première vue - dans la plupart des cas, la période prémenstruelle dure de 3 à 7 jours et pendant cette période, il est impossible de récupérer beaucoup. De plus, avec l'avènement d'un nouveau cycle, le métabolisme est accéléré et toutes les calories gagnées sont dépensées beaucoup plus rapidement. Le corps, pour ainsi dire, comprend d'avance que lors des jours «critiques», il devra dépenser plus d'énergie. Par conséquent, à la veille de la menstruation, il commence à s'accumuler - l'un est compensé par l'autre.

Alors pourquoi avant que le mensuel zhor commence? Au cours de la deuxième phase du cycle menstruel, le contenu en œstrogène de la femme diminue et la progestérone, au contraire, augmente, ce qui entraîne une diminution de l'insuline - la femme a un fort désir de manger quelque chose de sucré.

La nourriture est digérée plus rapidement et le corps a besoin de calories encore et encore. Dans la première phase, le niveau d'hormones est dans les limites normales et personne ne se plaint d'augmentation de l'appétit. Si une femme est profondément préoccupée par le fait qu'elle soit attaquée par un zhor avant ses règles, elle doit alors se familiariser avec plusieurs moyens pour prévenir une augmentation de son appétit.

Moyens d'éliminer les symptômes prémenstruels

Il existe plusieurs moyens efficaces d’arrêter zhor avant les règles:

  1. Sports. L'exercice modéré vous permet d'ajuster le niveau d'hormones et d'aider à améliorer l'état émotionnel: irritabilité réduite, dépression et appétit. En outre, les sports vous permettent d'accroître l'estime de soi - une femme confiante ne sautera pas consciemment sur des petits pains et des gâteaux. 15-30 minutes par jour d'efforts modérés suffisent (marche rapide, squats, exercices, gymnastique), l'appétit sera apaisé et le corps se resserrera. Il est déconseillé, à la veille et pendant les règles, d'aller au gymnase, de faire du jogging et de la corde à sauter.
  2. Faire un menu pour la journée. Le menu préconfiguré vous permet de contrôler votre appétit. Avant de vous rendre au magasin pour faire vos achats, vous devez dresser une liste de certains produits. Étant au supermarché, passez au rayon des bonbons et des pâtisseries chaudes pour ne pas être tenté d'acheter quelque chose de plus.
  3. Manger des graisses et des protéines. Incluez dans votre régime alimentaire le poulet, le bœuf, le lapin, le porc maigre, les œufs, les produits laitiers, le poisson (vous pouvez gras), l'huile d'olive, les noix et les graines. Ces produits sont des sources d’oméga-3, ce qui a un effet positif sur le corps de la femme et aide à surmonter le zhor avant les règles. Les glucides rapides doivent être remplacés par des glucides complexes (fruits, légumes, céréales). Le chocolat amer aidera à élever votre moral, mais il devrait être consommé en quantité limitée (pas plus de 2 barres (6 carrés par jour)).
  4. Consommation d'eau L'eau simple remplit l'estomac, élimine les toxines et les toxines du corps et atténue la sensation de faim. Les nutritionnistes sont venus avec la phrase suivante pour rien: "Je voulais manger - boire de l'eau". Pour ne pas gonfler, limitez votre consommation de sel.
  5. Passe-temps agréable. Des réunions avec des amies, regarder vos films préférés, une musique agréable et faire du shopping vous permettent d'échapper aux pensées culinaires.

Si une femme écoute les conseils ci-dessus, elle ne sera pas seulement capable de relever le moral, mais aussi de se débarrasser du zhora avant les règles.

Comment se préparer à la période prémenstruelle

Pour que cette période passe calmement et ne cause pas beaucoup d'inconvénients à une femme, il est nécessaire de s'y préparer moralement à l'avance:

  1. Réjouissez-vous. Il n'est pas nécessaire avec une anxiété particulière d'attendre cette période «malheureuse», il est bon de comprendre que chaque femme lui revient tôt ou tard et que vous n'êtes pas le seul à souffrir de symptômes prémenstruels. Convainquez-vous que cette période est courte et peut être facilement vécue.
  2. Pause dans la bonne humeur. L'humeur diminuée provoque un zhor fort avant la menstruation. Les raisons sont le désir de "saisir" les larmes et la dépression, pour obtenir du plaisir. Promenez-vous au grand air, communiquez avec des gens intéressants, allez au cinéma et aux concerts - vous aurez toujours une bonne humeur et vos pensées sur la nourriture ne se poseront pas.
  3. Sois attentif à toi-même. Apprenez à remarquer exactement ce qui vous fait trop manger au cours de cette période, c’est peut-être le stress, le manque de sommeil et la dépression. Comprenez à l'avance pourquoi Zhor attaque avant les règles et essayez d'éviter les situations critiques.
  4. Commencez à prendre un complexe de vitamines. Les nutriments et les oligo-éléments réduisent la libération excessive d'hormones, ce qui évite l'exacerbation de la faim.
  5. Gâtez-vous souvent avec de belles choses, même s'il s'agira d'un petit bibelot peu coûteux (épingle à cheveux, broche, lunettes) ou d'une nouvelle manucure, parfum et robe. Les nouveaux vêtements soulèvent certainement votre moral et une attitude positive ne provoque pas de trop manger pendant la période prémenstruelle.
  6. Passez plus de temps avec vos proches. Figurine en argile avec vos enfants, dessinez une image, faites du vélo ou visitez le delphinarium familial.

Bien entendu, savoir pourquoi le zhor apparaît avant la menstruation ne diminue en rien le désir de vous faire plaisir avec quelque chose de délicieux. Il n'est pas recommandé de vous limiter strictement à tout, sinon vous vous sentirez privé, ce qui entraînera une mauvaise humeur et une panne.

N'abandonnez pas complètement votre chocolat préféré - mangez quelques carrés sans remords. Si vous ne pouvez pas vous abstenir de manger la totalité du carreau, il est préférable de diviser immédiatement la douceur en portions égales entre les membres de votre ménage.

L'absorption incontrôlée d'aliments peut perturber gravement plus d'une femme, en provoquant des complexes et une dépression. Si vous ressentez le désir de manger plus que d'habitude tous les mois, vous aurez peut-être besoin de médicaments spéciaux pour éliminer les symptômes du syndrome prémenstruel.

Parlez à votre gynécologue des caractéristiques de votre corps pendant la période prémenstruelle et il sélectionnera pour vous des médicaments efficaces.

Sur la physiologie de la femme

Au cours du cycle menstruel, le bien-être de la femme varie en fonction du niveau d'hormones sexuelles. Le premier jour, lorsque la menstruation commence, les bases du futur œuf mature sont pondues. Cette période est caractérisée par une teneur en œstrogène particulièrement faible. Quelques jours plus tard, lorsque le milieu du cycle commence, l'œuf quitte les ovaires et passe par le tube dans l'utérus. À ce stade, le niveau d'oestrogène atteint son apogée. Alors commence sa chute.

Dans le même temps, il y a une augmentation significative de la progestérone, une autre hormone sexuelle importante: après quelques jours, un ovule détruit, si la conception ne se produit pas, quitte le corps avec du sang et des muqueuses, qui étaient tapissés de parois utérines. Après le début de la menstruation, la progestérone atteint également un minimum. À ce cycle se termine et un nouveau commence. Le changement d'état qui se produit est accompagné d'un syndrome prémenstruel, dont l'apparition peut être notée une semaine avant la menstruation.

La production de progestérone et d'œstrogènes est influencée par le système nerveux central. L'hypophyse et l'hypothalamus, en combinaison avec les glandes sexuelles et les glandes surrénales, régulent l'ensemble du cycle menstruel. Les hormones provoquent des changements dans les systèmes digestif, endocrinien et autres. Ces fluctuations provoquent un stress, une production d'adrénaline, une défaillance du niveau d'insuline, qui, ensemble, ont des conséquences désagréables comme un zhor pendant la menstruation, une accumulation de liquide dans le corps, un gain de poids.

La situation est aggravée par la présence de divers écarts dans le tractus gastro-intestinal. Lorsque le métabolisme est accéléré, l'intestin est rapidement libéré. Dans ce cas, l’apparition d’un fort appétit pour la menstruation est tout à fait justifiée. La présence de retards dans les selles indique une diminution du métabolisme. Ce phénomène accompagne une ovulation accomplie. L'intestin commence à fonctionner plus lentement, mais parallèlement, en raison du niveau croissant de progestérone, de nombreuses régions du cerveau sont activées, y compris le centre de la faim. De ce fait, la nourriture est de plus en plus nécessaire, même si elle ne parvient pas à tout digérer. Il génère également une accumulation de graisse.

Si la ceinture graisseuse se développe à la taille et à l'abdomen, le poids s'accumule et l'apparition d'un appétit excessif indique une défaillance systémique. Le désir de manger peut provoquer un manque de sucre dans le sang. En outre, des troubles métaboliques peuvent entraîner la «famine» du corps dans des conditions de consommation alimentaire constante. La raison ne réside pas seulement dans le niveau d'insuline, mais aussi dans la production d'endorphines et d'autres hormones spécifiques.

Ajustez l'appétit et le métabolisme peut et devrait être. Même si le poids mensuel contrôlé ne change pas, vous devez vous préoccuper de sa stabilité à l'avenir. En outre, une correction de la nutrition et du mode de vie est nécessaire s’il existe une menace de prise de poids. La préparation débute environ 10 jours avant la menstruation. Il est nécessaire de veiller au bon fonctionnement des intestins, de protéger le foie, les nerfs, le cœur, en réduisant les risques de prise de poids.

L'augmentation de l'appétit due à une perte de sang importante, en raison des particularités de la menstruation, nécessite également une correction de la nutrition. Avec les règles abondantes, vous devez suivre le désir du corps et l’aider à récupérer. Les protéines et le fer dont vous avez le plus besoin, vous devez donc augmenter votre alimentation en viande et en légumes verts. Pour que l'appétit ne disparaisse pas, il faut que la nourriture soit bien cuite. Il aide son absorption dans les intestins, réduisant ainsi la faim et la saturation des cellules du corps.

Causes d'appétit accru

Pour chaque femme, la nature a assigné le rôle de bouée de sauvetage. L'ovulation annonce une grossesse possible et, pour le futur bébé, le principal est la nutrition. Après une ovulation, le cerveau fait en sorte que le corps accumule les nutriments. Par conséquent, avant la menstruation, vous voulez manger beaucoup d'aliments lourds. Cette gourmandise est typique de la plupart des femmes. Même ceux qui s’engagent pour une alimentation saine et constante, notez à quel point vous voulez manger à la veille de la menstruation. Si vous vous abstenez de manger, vous risquez même d'avoir mal à la tête, ce qui aggravera votre humeur et vous donnera envie de manger encore plus.

Un changement global dans l’ordre alimentaire se produit uniquement à cause de l’ajustement du cerveau à la protection de la progéniture éventuelle. En régulant la production d'insuline, les sécrétions digestives, la bile et le suc gastrique, en augmentant la teneur en nutriments dans le sang, le cerveau augmente les chances de survie d'un embryon. Des forces énormes y sont dépensées. Si la conception ne se produit pas, le corps commence à se libérer des économies accumulées par la menstruation.

La progestérone réduite assure le nettoyage de l'utérus et des intestins. Cela arrive souvent presque simultanément au début des jours critiques. Affaibli par ce processus, le corps reçoit le signal que la reconstitution des nutriments est à nouveau nécessaire. Ensuite, le centre du cerveau de la faim est également activé. C'est pourquoi pendant la menstruation, on ne veut pas manger moins qu'avant. Seulement à la fin de la menstruation, lorsque le fond hormonal revient à un état relativement stable, un appétit normal et la capacité de ne pas perturber le retour au régime choisi.

Vaut-il la peine de sonner l'alarme?

Il n'y a pas de relation sans équivoque avec un phénomène tel que zhora pendant l'ovulation. Quelqu'un le prend pour acquis, mais une telle gourmandise ne convient absolument pas. Les experts ne classent pas cette situation comme dangereuse. Néanmoins, si dans les premiers jours, lorsque la menstruation commence, la plupart des kilos superflus avec l'aide du système excréteur disparaissent, vous ne devriez pas vous inquiéter de l'excès de poids, et donc de la santé.

D'autre part, une augmentation de l'appétit se développe toujours sous l'effet d'un changement du niveau d'insuline. Et sa production est associée à l'activité cérébrale, qui à son tour contrôle le travail des ovaires. Ainsi, une augmentation de l'appétit peut être la toute première cloche, indiquant la probabilité d'un dysfonctionnement ovarien ou de leur polykystose. En outre, un appétit excessif peut indiquer des troubles du système nerveux nécessitant un traitement par un psychiatre.

Les changements qui se produisent dans le contexte d'appétit croissant peuvent être causés par les conséquences de maladies, d'infections et de blessures passées. Certains médicaments utilisés pour lutter contre les pathologies altèrent le fonctionnement du foie, des reins et des intestins. Et cela provoque une détérioration de la nutrition des cellules du corps, elles meurent de faim, s'affaiblissent. Par conséquent, il est nécessaire de vérifier et de soigner les systèmes vitaux. Ensuite, l'appétit sera peut-être normalisé.

Traction à la farine et sucrée

Beaucoup de femmes savent que si les attaques de zhora avant les règles, les aliments sucrés et farineux deviennent les plus souhaitables. Ce besoin de gâteaux au chocolat est associé à une augmentation du niveau d'insuline, qui augmente en raison d'une baisse du niveau d'œstrogènes. L'interaction complexe de toutes les hormones dépend de nombreux facteurs. L'insuline est produite dans le pancréas, affecte les processus métaboliques et le travail de systèmes tels que le système endocrinien, nerveux, cardiovasculaire. Une défaillance ou un dysfonctionnement de tout organe associé à l'insuline entraîne une augmentation ou une diminution anormale de cette hormone. Tout le monde connaît le danger que représente une production insuffisante d’insuline. Mais son excès est également dangereux, car il entraîne une augmentation des androgènes, la conversion de l'insuline en graisse viscérale, située à la taille.

Mais si l'insuline est déjà produite, elle diminue le taux de sucre dans le sang, ce qui affaiblit le corps et le rend affamé. C'est pourquoi, avant la menstruation, une grande quantité de sucre, de farine et de gras peut être désirée. Cette situation ne peut être laissée inchangée que lorsque la confiance en la santé du corps, dans des conditions de vie normales, est totale. Sinon, des mesures devraient être prises pour réduire la production d’insuline.

Novostrueva Irina Vladimirovna

Psychologue, thérapeute en forme émotionnelle. Spécialiste du site b17.ru

Oui, je veux aussi manger tout le temps, avant, après et pendant.

Je me sens juste comme un glouton, je mâche toute la journée au travail et à la maison, au début je pensais que c'était juste une coïncidence, eh bien, j'ai spécifiquement remarqué que 4 jours avant de faire des choses, j'ai toujours envie de manger, je suis mince et même moi Les joues apparaissent et, après la menstruation en général, que se passe-t-il où, peut-être le corps se prépare-t-il à subir des pertes de cette façon. mensuelle aller 6 jours, les deux premiers jours sur la douleur.

Oui, dans 2-3 jours, je veux manger plus. La matière n'est pas même en volume, mais dans des désirs spécifiques, par exemple, dans une pharmacie d'acheter du gluconate de calcium et à mâcher, du kaki ou de la fraise pas en saison. Ces jours-ci, mon corps montre une pénurie aiguë de quelque chose.

Un phénomène normal, le syndrome prémenstruel, moi aussi, et j'ai encore besoin de pleurer. Les hormones sont vilaines.

J'aime zhor commence cela veut dire 3-4 jours avant M :))), mon mari rit et dit comment on digère tout là-bas, tire follement sur sucré et salé, je bois du thé au chocolat, puis deux concombres marinés, après une glace au caramel :) et les olives de nos jours dans les banques générales mangent.

Moi aussi, zhor, déjà honte de moi-même)

Sujets connexes

Ah, Zhor est encore une poubelle. J'ai une telle agression pendant le syndrome prémenstruel, il est difficile de me retenir, je ne suis pas un bojan à la maison, je me contrôle, je ne veux offenser personne. Parfois, dans un lieu public, je me surprends à penser que j'imagine comment je frappe un visage ici, ce paysan au visage effronté ou cette méchante tante qui veut tellement charger le tableau de bord. Ce serait mieux de trop manger!

Et dans PMS, je commence à me souvenir de tous les hauts-fonds de mon homme, je commence à être offensé et jure, à partir de zéro, de pleurer (ce qui n'est pas typique de moi). Et puis, comme m commence, cela devient immédiatement si facile et si bon, je pense que Che lui a crié)))) mais Nitsche, déjà habitué à moi, ne s’offusque pas de moi. Et oui Les préférences gustatives de nos jours - c'est de l'étain. J'ai déjà mangé des chèvres au chocolat 😅

Et j'ai mangé un chocolat, puis le second et c'est parti

И у меня так, я по жору приближение месячных и определяю))))

И у меня, ненавижу себя в эти дни. За 4-5 дней ем как в не себя, попровляюсь на 2кг, стоит только начаться месячным, ВСЕ. Отвращение от еды, не могу даже заставить себя, аппетита нет и все мигом во время месячных уходит и 2кг лишних и еще кг сверху. Это самое блаженное время когда сразу после месячных и плоский живот и вс везде худеет, только и грудь уменьшается а пол пазмра сразу же :(

Oui, vous n'êtes pas seul. c'est terrible, toujours envie de manger. J'ai mangé - et zéro sens, comme si elle n'avait pas mangé. Ceci est la torture. Je n'ai eu aucun autre signe.

Soit dit en passant, je sais aussi que si dans ma vie un certain perezhivaniya nerveux est prévu pour quoi que ce soit, alors s’ils tombent pendant la période de menstruation, toutes mes expériences et mes émotions doivent être divisées en deux, car je vais me taire une telle chose avec le temps, je n’ai pas grand chose à faire. de mon bzikov.

Oui, c'est hormonal

Je presque une semaine avant les attaques mensuelles Zhor))

plus et la poitrine augmente)) et la peau devient grasse et l'acné monte! (((

Moi aussi, j'ai attaqué Zhor devant le CD, du méthane en tant qu'aspirateur et j'ai aussi remarqué qu'il gèle avant le CD ou vice-versa, il fait chaud récemment, alors je me demande ce que c'est.

Oui, il y a un enfer de vœu, je dépasse encore la folie, casser du tout ((

Zhor m'attaque pendant l'ovulation.
Et dans le syndrome prémenstruel (avant les jours critiques), il n'y a pas du tout d'appétit, les jours critiques, juste en étain, le ventre fait mal, tire, nausée. En général, je ne mange pas pratiquement. Ici, je bois des liquides mono, et naturellement je gonfle (((

plus et la poitrine augmente)) et la peau devient grasse et l'acné monte! (((

Oui, la même chose, telle oshchyuschenie que je ne peux pas contrôler le cerveau, et le plus important, je mange tout dans une rangée et pas un déjeuner / dîner à part entière. Périodiquement, j'essaie de me battre, mais je n'ai jamais réussi. Donc toute la vie passe sous le slogan, je grossis pendant une semaine, puis j'essaie de le perdre pendant 3 semaines. Malade!

Oh, je mange aussi, et des sucreries ou des chips et de la restauration rapide, mais pour une raison quelconque, je ne veux pas d’un repas normal. deux fois dans ma vie, j’ai dû boire des fuites, alors après lui aussi, un zhor sauvage, il est bon même pour le personnage n’affecte pas

Non seulement zhor, mais aussi étrange .. depuis 2 jours déjà un an, je bois du ryazhenka avec des litres, des varenets les jours ordinaires, je ne bois pas de lait du tout

Moi aussi, je suis gourmand avant le mes.straduyu.Kogda, il y a un tel appétit, je sais déjà que l'autre jour, il y aura quelque chose.

Non, le contraire n'a pas faim

J'aime aussi manger pendant cette période. Et tire sur la viande. L'hémoglobine est probablement faible.

Mais au contraire, je ne veux rien manger, mon appétit est nul, je peux manger 3-4 jours avant.

Moi aussi, Zhor attaque. Surtout la veille de l'appétit mensuel est atroce juste !! Je mange tout dans une rangée !! Dès que les règles commencent, l'appétit disparaît !! Bien qu'avant et pendant les règles, j'ai mangé toute la journée)

Il y a une telle chose, pendant 5 jours avant le mois, les attaques de zhor. et psyché, hystérie, à l’époque du PCI, je suis insupportable pour la famille, j’essaie de me retenir - cela ne fonctionne pas. dès que les choses commencent, tout passe.

Ils disent que quelqu'un avant le mois explose pour deux, que immédiatement après la naissance, vous voulez manger incroyablement.

Oui, j'ai toujours zhor - métabolisme rapide! De plus pendant la menstruation terriblement soif. L'apparition de la menstruation est également très douloureuse, mais pas toujours.

Cette progestérone soulève toutes sortes de choses avec le métabolisme du glucose)) C'est pourquoi je veux des glucides rapides et savoureux.
Qui est le hamster dans PMS, le picolinate de chrome dans des dosages visibles. Solgar par exemple (il y a 500mkg). Mieux vaut quelques jours avant zazhora le matin, un à la fois!
À tes souhaits, lapulki))

Ceci, à mon avis, est normal. J'ai tellement constamment. Mais au fur et à mesure que les mois arrivent, l'appétit diminue fortement. Par conséquent, j'introduis toutes les restrictions nutritionnelles dès le début des menstruations et, pendant le syndrome prémenstruel, je me permets de manger ce que je veux.

l'auteur, toute cette volonté aide

J'ai eu une fois une situation très désagréable. un mois entier, elle mangeait si rarement - si seulement les chevaux ne pouvaient pas être déplacés. et puis j'ai réalisé que pendant les périodes de stress, même Zhora ne s'était pas produit avant le CD. et l'estomac peut être à plat même avant / pendant / après les règles. et d'ailleurs, ce sont de tels kayfushki quand le corps semble vouloir gonfler, et il n'y a rien à retirer de l'œdème. pas de glucides, pas de sel. seulement de l'eau et du café.

J'ai eu une fois une situation très désagréable. un mois entier, elle mangeait si rarement - si seulement les chevaux ne pouvaient pas être déplacés. et puis j'ai réalisé que pendant les périodes de stress, même Zhora ne s'était pas produit avant le CD. et l'estomac peut être à plat même avant / pendant / après les règles. et d'ailleurs, ce sont de tels kayfushki quand le corps semble vouloir gonfler, et il n'y a rien à retirer de l'œdème. pas de glucides, pas de sel. seulement de l'eau et du café.

Manger une chasse, le diable, comme le diable, l’estomac gonfle et se gonfle, les flatulences, la constipation, les palpitations - tout cela x ** n approx. 5 jours avant, puis 5 jours de plus, toute cette cornemuse, c'est une décennie entière. un mois vient de sortir de la vie, pauvres femmes!

Et moi, semble-t-il, j'ai trouvé une solution au problème. J'ai pris un cours d'huile d'onagre Ginokomfort bien sûr sur les conseils d'un médecin et très heureux du résultat. La poitrine avant la menstruation et pendant elle a cessé de gonfler et de faire si mal, la nervosité a disparu. Pour moi, il est très important que l'outil ne soit pas hormonal et l'effet est incroyable. Est-ce que personne n'a plus essayé?

ZHOR a attaqué les filles. Jusqu'au mois de 2-3 jours. Il est une heure du matin et j'ai frit deux sorciers en bonne santé (cuisine biélorusse avec de la viande, des galettes de pommes de terre) et Napoléon a mangé! En ce moment, infusion de thé et toujours à la maison napoleona natham. Je suis choqué par moi-même mais je ne peux pas dormir maintenant - insomnie et je ne peux pas manger.

Et le zhor m’attaque tout le temps avant m, depuis 7-6 jours commence déjà, la poitrine se gonfle et la dépression s’intensifie, tout ne l’est pas, je me fâche contre tout le monde, je peux pleurer pendant 2 jours sans quitter la maison, toutes les heures je prends des larmes de bon goût. Si j'ai bien compris, c’est la norme, il suffit de la prendre calmement et de l’accepter, idéalement, pour que l’Église soit compréhensive et non pas offensée.

Ahhh, ça sent toujours! Les odeurs deviennent plus fortes, tout pue comme si, et avec une telle humeur, il sera certainement exprimé, d'où de nouvelles conséquences)

Forum: Santé

Nouveau pour aujourd'hui

Populaire aujourd'hui

L'utilisateur du site Woman.ru comprend et accepte qu'il est seul responsable de tous les documents publiés partiellement ou entièrement par lui-même via le service Woman.ru.
L'utilisateur du site Woman.ru garantit que le placement des documents qui lui sont soumis ne porte pas atteinte aux droits des tiers (y compris, mais sans s'y limiter, le droit d'auteur), ne porte pas atteinte à leur honneur et à leur dignité.
L'utilisateur du site Woman.ru, en envoyant des documents, est donc intéressé par leur publication sur le site et exprime son consentement à leur utilisation par les éditeurs du site Woman.ru.

L'utilisation et la réimpression de documents imprimés sur le site woman.ru ne sont possibles qu'avec un lien actif vers la ressource.
L'utilisation de matériel photographique n'est autorisée qu'avec le consentement écrit de l'administration du site.

Placement de propriété intellectuelle (photos, vidéos, œuvres littéraires, marques de commerce, etc.)
Sur le site woman.ru, seules les personnes disposant de tous les droits nécessaires à un tel placement sont autorisées.

Droits d'auteur (c) 2016-2018 Hurst Shkulev Publishing LLC

Édition du réseau "WOMAN.RU" (Woman.RU)

Le certificat d'enregistrement des médias EL No. FS77-65950, délivré par le Service fédéral de surveillance dans le domaine des communications,
Technologies de l'information et communications de masse (Roskomnadzor) 10 juin 2016. 16+

Fondateur: Société à responsabilité limitée «Hurst Shkulev Publishing»

Zhor nerveux avant la menstruation: comment faire face

Quelques jours avant le début des jours critiques, l’humeur des femmes se dégrade, encore une fois à cause des variations des niveaux hormonaux. Même le plus petit problème peut causer des larmes et de la tristesse, avec pour résultat que beaucoup commencent à manger des bonbons, parce que diminue la production de sérotonine.

  • Pour augmenter le niveau de l'hormone du bonheur, il suffit de manger 30 grammes de chocolat ou un gâteau délicat, mais en même temps, essayez de vous contrôler.

Comment arrêter zhor et faire un régime

Mensuel - pas le meilleur moment pour commencer un régime, car beaucoup ne peuvent pas tenir le coup et le jour afin de ne pas casser. Si la volonté est toujours là, il faut consommer plus de fruits et de légumes: ils ne sont pas caloriques, mais ils satisfont rapidement la faim.

Il est préférable de ne pas commencer les régimes trop stricts pendant une telle période, car Le corps a besoin de nutriments pour récupérer, et s’ils ne sont pas présents, ils peuvent se détériorer et causer des problèmes de santé.

Comment faire face à zhorom avant la menstruation: conseils utiles

Bien sûr, après avoir appris pourquoi zhor commence avant la menstruation, rien ne garantit que nous pourrons le surmonter, mais si vous suivez certaines règles, la probabilité de résoudre un problème augmente considérablement:

  • Afin de ne pas chercher de consolation dans les aliments lorsque vous êtes de mauvaise humeur, vous devez assister à des événements de divertissement: ils détournent de mauvaises pensées, mais ils augmentent également la production d'endorphines,

  • Pour arrêter Zhora, vous ne devez consommer que des aliments sains qui désaltèrent rapidement votre appétit: fruits, céréales, légumes, viande maigre, fruits de mer, poisson maigre, légumineuses, fromage cottage faible en gras et kéfir, œufs,
  • Vous pouvez vous débarrasser de l'appétit brutal si vous limitez l'usage des viandes fumées, des frites, du sucre, des saucisses, du café et de la limonade: tous ces produits contiennent des glucides rapides, qui éliminent la faim pendant une courte période, mais accélèrent le processus de formation de dépôts graisseux.

Comment battre le soir zhor

Il est à noter qu'il est nécessaire de se battre non seulement avec le zhorom du soir pendant les règles, mais également les autres jours, car en aucun cas il est impossible de trop manger pour la nuit. Pour vous débarrasser de ce problème, vous devez généralement réviser votre régime:

  • Ne sautez pas de repas: le petit-déjeuner et le déjeuner devraient être copieux, mais le dîner devrait être plus facile.
  • Manger au moins 5 fois par jour, mais les portions doivent être petites,
  • Mâcher la nourriture à fond
  • Utilisez uniquement des aliments sains mentionnés ci-dessus.
  • À exclure les «déchets alimentaires»: produits semi-finis, chocolat blanc, saindoux, saucisses, frites, confiseries.

Physiologie ou pathologie

À ce jour, le problème de l'augmentation de l'appétit chez les femmes quelques jours avant la menstruation est bien étudié. Il existe des réponses fiables, pourquoi cela se produit, des recommandations sur la façon de l'éviter.

Le soi-disant zhor vient juste après l'ovulation, mais l'appétit grandit progressivement. Une femme ou une fille constate un désir accru de manger quelque chose 7 à 10 jours avant le début des jours critiques. L'état est lié aux processus physiologiques, il est impossible de leur résister et il est dangereux pour la santé. Vous devez apprendre à gérer zhor.

Causes d'appétit accru avant la menstruation

Après l'ovulation, l'équilibre hormonal change, des changements importants se produisent.

  • La progestérone vient remplacer l'œstrogène, l'hormone féminine active, responsable de la bonne humeur, d'un excellent bien-être et d'une apparence attrayante. Ce dernier est responsable du développement d'un œuf fécondé, la préservation de la grossesse. L'organisme commence à se préparer à une nouvelle vie, qu'il ait été conçu ou non. Les processus métaboliques sont ralentis, les graisses se déposent, les fluides s'accumulent, le corps a besoin d'un apport accru de vitamines, de minéraux et de composés bénéfiques. En conséquence, zhor apparaît.
  • Pendant la menstruation, une femme perd du sang et avec elle une certaine quantité d'oligo-éléments bénéfiques. Par exemple, une perte excessive de fer entraîne une diminution de l'hémoglobine,

    l'anémie. Pour que les conséquences n'aient pas été aussi désastreuses, le corps tente de stocker les composants nécessaires à l'avance.

  • Parmi toute la variété des produits, je veux vraiment pas un kéfir avec une pomme, mais un bonbon. Un tel changement de goût n’est pas non plus sans objet. Le taux de sucre dans le sang diminue, le corps a besoin de reconstituer la norme. La quantité d'hormone de joie, l'endorphine, diminue. D'où les sautes d'humeur, la dépression, l'apathie, le mécontentement envers soi-même, la vie en général. Même si une femme n'en fait pas l'expérience, le corps doit compenser ce manque. Je veux des bananes, des fraises, du chocolat. Ces produits peuvent augmenter le niveau d'endorphine.
  • Avec les bonbons, je veux fortement le salé. La salivation coule à la pensée de produits que d'autres jours ne causent pas d'intérêt. Noix salées, graines de tournesol, hareng, saumon et même bière avec des chips nuisibles. Le désir est associé à une quantité insuffisante de potassium, d'iode, de chlore, de sodium dans l'organisme. Les transformations associées à la préparation à la menstruation prennent beaucoup d’énergie. Le nombre de composants importants diminue, le corps demande une compensation. La traction sur le sel est associée à une diminution de l'immunité. Les papilles gustatives deviennent mates, la nourriture ordinaire semble fraîche et sans goût.

Si vous voulez vraiment quelque chose, cela signifie que le corps a besoin de quelque chose qui s'y trouve. L'exception est le besoin impérieux de café et de boissons alcoolisées. Ceci s'appelle déjà dépendance malsaine.

Comment traiter avec zhorom?

Augmentation de l'appétit et du désir de s'offrir un gâteau à la crème, des bonbons, des petits pains, ne passe pas sans laisser de traces. Apparaître des kilos en trop, ce qui est alors difficile à gérer. Généralement appétit

revient à la normale avec l'apparition de la menstruation, son apparence et son poids sont restaurés en une semaine. Cependant, avec un excès significatif de la norme admissible dans les aliments, il faudra des efforts considérables pour revenir à la forme précédente.

  1. Abandonner complètement ce que le corps demande est faux. Vous avez juste besoin d'ajuster quelque peu son désir.
  2. Divisez l'apport alimentaire par 7 fois au lieu des 3-4 habituels. Manger en petites portions réduira votre appétit, satisfera votre faim.
  3. Au lieu d'une boîte de chocolats, mangez quelques morceaux. Le reste de la norme de garniture sucrée avec des abricots secs, des dattes, des raisins secs, du miel.
  4. Poisson salé, concombre, certainement pas mal. Mais sur les chips, les crackers sont mieux mettre un tabou. Les graines salées sont une excellente option. Il y a peu de sel en eux, et constamment dans la langue seront en train de cliquer longuement. De plus, les graines apportent la menstruation. Utile avec délai.
  5. Il est recommandé de reconstituer la quantité de composants nécessaires avec des fruits et des légumes. Les bananes peuvent être consommées en quantité illimitée si elles ne sont pas allergiques. Ils reconstituent le niveau de sucre dans le corps, augmentent le taux de l'hormone de joie.

Il se trouve qu'à la veille de la menstruation, je veux vraiment du kéfir, du yogourt. Ces produits peuvent être consommés sans restriction, sans crainte pour votre silhouette. Il est nécessaire de commencer à respecter les règles après l’ovulation. A partir de ce moment commence le ralentissement des processus métaboliques.

Zhor avant la menstruation ou la grossesse

Si vous ne voulez pas certains produits, mais beaucoup, vous avez besoin de

Pensez à votre position. Peut-être, mensuellement et ne sera pas. Lorsque la grossesse augmente le niveau de progestérone, le corps tente de stocker tout le nécessaire. En général, il est difficile de faire la distinction entre les préférences gustatives et la grossesse. Mais si vous voulez quelque chose qui a déjà provoqué le dégoût, vous devez faire attention à ce fait.

Pendant la grossesse, zhor commence généralement après la fécondation de l'œuf. Mais à l'époque où la menstruation devrait commencer, l'appétit diminue. Parce qu'il y a des nausées, une aversion pour la nourriture, une intolérance aux odeurs.

Comment traiter avec des pilules

Pour utiliser des médicaments pour perdre du poids, les experts ne recommandent pas. Il suffit de limiter les portions d'aliments, d'augmenter la fréquence des repas, de choisir des aliments sains. Si vous ne prenez pas de pilules, vous devriez faire attention aux médicaments suivants.

  • Reduxin (Russie),
  • Slimia (Inde),
  • Meridia (Allemagne),
  • Goldline (Inde),
  • Lindax (République tchèque).

L'ingrédient actif est la subutramine. La substance augmente le sentiment de plénitude. Utilisé dans le traitement de l'obésité, du surpoids. Il faut accepter le matin. Dose quotidienne de 5-15 mg. Vous pouvez prendre sans pause pendant 3 mois. Pendant ce temps, vous pouvez vous débarrasser de 10% de poids. Ensuite, vous devriez faire

une pause, parce que les pilules créent une dépendance, il y a une violation du système digestif. Pour se débarrasser de Jora avant la menstruation, il suffit de boire le médicament pendant 2 semaines. Répétez pour le mois prochain si nécessaire.

Ne vous précipitez pas vers les pilules, si la raison d'un gain de poids notable n'est pas établie. La contre-indication est:

  1. L'obésité sur le fond des désordres nerveux
  2. Boulimie, anorexie,
  3. Maladies du coeur, du système circulatoire,
  4. Insuffisance hépatique rénale,
  5. Maladie de la thyroïde,
  6. Alcoolique, toxicomanie.

La prise de poids peut être associée au développement de maladies graves. Normalement, le poids augmente de 1 à 2 kg avant les règles, il disparaît après eux. Naturellement, vous devez comprendre que la torréfaction entraîne une augmentation de poids, quel que soit le jour du cycle mensuel.

Quelles sont les causes de l'appétit accru

La santé féminine dépend directement des fluctuations du niveau des hormones associées au processus physiologique mensuel (tous les 21 - 35 jours) - changements cycliques du système reproducteur sous la forme de saignements réguliers d'un organe génital. C'est ce qu'on appelle le cycle menstruel, qui comprend deux phases séparées par l'ovulation.

Sur première étape Il existe une augmentation significative de l'hormone œstrogène, responsable de la maturation de l'œuf et de sa préparation pour la fécondation. Au cours de cette période, la femme est de bonne humeur, débordée d’émotions positives, ressent une augmentation de sa force, une attitude optimiste et une productivité élevée du travail. Au milieu du cycle menstruel, lorsque la quantité d'œstrogènes dans le sang atteint son maximum, l'ovulation se produit, accompagnée de la libération de cellules reproductrices femelles matures dans les trompes de Fallope pour connecter les gamètes et d'une diminution de la concentration d'œstrogènes.

Deuxième étape caractérisé par une production accrue d'une autre hormone - la progestérone, qui favorise la préparation du corps de la femme à concevoir. En cas de grossesse, l'hormone stéroïde assure la fixation de l'ovule sur l'utérus. Si la fécondation n'a pas eu lieu, alors le rejet de l'endomètre commence, laissant le vagin avec les vaisseaux ou la soi-disant menstruation. L'augmentation de la concentration de progestérone se traduit par une détérioration de l'état de santé, une sensation de malaise, un malaise, une diminution de l'activité et une augmentation de l'appétit.

Quelle est la relation entre l'augmentation de la progestérone et le désir de mâcher constamment quelque chose? Il y a plusieurs explications à ce fait:

  1. L’appétit accru avant les règles est associé à l’effet de l’œstrogène sur la production de sérotonine - l’hormone du bonheur (ce fait n’est pas scientifiquement prouvé), ce qui affecte le bien-être des femmes au cours de la première phase du cycle. En conséquence, une diminution de l'hormone sexuelle féminine entraîne une diminution de la sérotonine, c'est-à-dire un manque du soi-disant producteur de bonheur, que le sexe faible reconstitue en consommant des friandises. Les scientifiques sont sceptiques quant à cette version, estimant que ce n’est pas seulement les hormones qui stimulent la synthèse des neurotransmetteurs. Oui, et zhor pendant la menstruation s’exprime non seulement par le désir de manger des sucreries, mais aussi par une augmentation de la quantité de nourriture consommée, ce qui ne peut pas être expliqué par le manque d’une hormone heureuse.
  2. Un autre groupe de spécialistes explique ce processus par un changement de métabolisme, activé avant l’apparition de la menstruation. Selon eux, le renforcement des processus métaboliques s'accompagne de dépenses énergétiques supplémentaires pouvant être reconstituées avec de la nourriture. En d'autres termes: plus le besoin de libération d'énergie est élevé, plus le besoin de source (nourriture) est grand. En conséquence, l'appétit des femmes augmente, exigeant le rétablissement de l'équilibre énergétique.
  3. Selon de vieilles croyances, le corps de la femme avant sa toilette (menstruation) est stocké avec les substances utiles nécessaires pour compenser la perte de sang et restaurer la membrane muqueuse de l'organe génital.

Pourquoi voulez-vous manger avant vos règles

Cependant, il a été prouvé que ces versions n’ont pas de base biophysiologique. Alors, pourquoi voulez-vous manger avant vos règles?

Malgré diverses explications sur les raisons de ce phénomène, le personnel médical ne donne toujours pas de réponse concrète à la question de savoir pourquoi l’appétit augmente avant les menstruations, alors qu’il n’existe aucune source objective.

La raison scientifique en est que le corps de la femme se prépare chaque mois au moment de l’ovulation pour la grossesse. Sous l'influence de l'adrénaline et de la noradrénaline, dont la production augmente la progestérone, l'hypothalamus et d'autres systèmes cérébraux de la tête sont activés, irritant les récepteurs nerveux et le centre de la faim. En conséquence, la sécrétion de suc gastrique et d'autres modifications complexes, encore mal comprises et non comprises par l'homme, sont renforcées.

Le facteur psychologique est également important. Comme, au deuxième stade du cycle menstruel, une femme est émotionnellement instable, l'irritabilité et la mauvaise humeur pourraient bien être une source supplémentaire de joie sous forme d'aliments sucrés et savoureux.

Nombreux sont ceux qui s'inquiètent pour une série de kilos en trop et se demandent pourquoi pendant le mois, vous voulez du bonbon? Ceci est dû à un manque d'oestrogène avant les saignements utérins et à une possible modification du taux d'insuline dans le sang, responsable du contenu en glucose. Les médecins recommandent un contrôle strict de la consommation d'aliments sucrés pendant cette période.

Il convient de noter que le désir de manger avec ses règles individuellement. Un certain nombre de femmes en âge de procréer n'ont pas un besoin accru de nourriture et ne remarquent aucun changement dans leur corps. Certaines, au contraire, perdent tout intérêt pour la nourriture.

Comment faire face à une augmentation de l'appétit avant la menstruation

Presque tous les représentants de la moitié faible de l’humanité sont susceptibles de faire face à une augmentation de leur appétit juste avant le début des jours critiques. Cependant, ils sont souvent perturbés non pas par le fait que vous souhaitiez manger pendant vos règles, mais par l'achat de kilos en trop qui accompagne ce processus. Il ne faut pas trop s'inquiéter de l'apparition de l'excès de poids: il s'agit d'excès de liquide accumulé résultant d'une synthèse accrue de progestérone et d'œstrogènes, d'une diminution de la miction, de problèmes de défécation et d'une formation accrue de gaz. Quelques jours après la menstruation, tous les processus sont normalisés et l'excès de masse disparaîtra. Par conséquent, il est peu probable que le zhor affecte les zhors avant la menstruation.

L'essentiel est de ne pas succomber à la tentation de la nourriture et de contrôler strictement l'appétit pendant la menstruation. Comment pouvez-vous faire face au désir accru de manger aux jours critiques?

La réponse à de nombreuses questions intéressantes est assez simple. L'essentiel est de suivre quelques règles:

  • essayez d'être distrait
  • il vaut mieux s'abstenir de manger des aliments riches en matières grasses, ainsi que des pâtisseries salées et sucrées, une exception pendant une certaine période pour boire du café est considérée comme tout aussi importante,
  • Les tisanes peuvent facilement faire face à une augmentation de l'appétit, principalement des pissenlits ou des roses sauvages.

Si vous voulez manger beaucoup pendant la menstruation et qu'il n'est pas possible de surmonter l'activité de votre appétit, vous devez suivre les recommandations simples des nutritionnistes, à la suite desquelles vous ne serez pas affamé et protégez votre corps des kilos superflus.

En voici quelques unes:

  1. Une nourriture correcte et saine.
  2. Une consommation modérée de thé sucré créera un sentiment de plénitude.
  3. Acceptation de préparations spéciales à haute teneur en magnésium et en calcium environ 10 jours avant le début des jours critiques. En outre, ils doivent être bus de manière complexe, et pas seulement pendant plusieurs jours.
  4. Utilisation de contraceptifs hormonaux. De nombreuses femmes soutiennent que cette méthode peut considérablement réduire les manifestations des symptômes prémenstruels, y compris l'augmentation de l'appétit, en normalisant les niveaux hormonaux. Cependant, n'oubliez pas que le choix de ce type de fonds est effectué exclusivement par un spécialiste.
  5. Aspect psychologique. Une femme devrait apprendre à passer à autre chose que la nourriture. Une excellente solution serait de faire ce que vous aimez ou qui peut vous intéresser.

Toutes les mesures ci-dessus peuvent non seulement réduire la sensation de faim, mais aussi se sentir en parfait état tout au long du cycle menstruel.

En général, il est recommandé de prendre soin de votre corps à l’avance, quelques jours avant l’apparition de la menstruation. Dans le même temps, le maintien d'un régime précis et correct devrait se poursuivre plusieurs jours après son achèvement.

Comment manger pendant la menstruation

Pour que le poids ne puisse pas augmenter les jours critiques, il n’est pas nécessaire de suivre un régime rigide. Il est important de choisir le bon aliment, de ne manger que des aliments sains avec plus de précision, d'éliminer les effets nocifs et de contribuer à la prise de poids.
La liste des produits utiles recommandés par les nutritionnistes comprend les éléments suivants:

  1. Les fruits et légumes frais sont indiqués en n'importe quelle quantité. L'option vitaminée et nourrissante optimale - les salades de légumes aux graines de sésame à l'huile végétale.
  2. Cultures céréalières. Les fibres de blé ou de farine d'avoine / de sarrasin germées satureront en oligo-éléments utiles et élimineront les scories. Vous pouvez ajouter des fibres dans les salades, les soupes cuites et les céréales.
  3. Fruits secs Abricots secs, raisins secs, pruneaux peuvent être consommés à la place de votre chocolat préféré.
  4. La décoction d'herbes avec l'ajout de miel, de citron et de gingembre saturera le corps de vitamines.
  5. Les noix sont capables de combler le manque de sucreries. Ne mangez pas plus de 5 morceaux de noix par jour.
  6. Céréales Ils saturent le corps pendant une longue période et ne donnent pas de poids pour se lever.
  7. Aliments riches en protéines. Soja, haricots, lentilles, pois chiches, haricots - pas une liste complète des produits utiles.

Le respect des règles ci-dessus et une attention accrue à votre santé vous aideront à faire face non seulement à une augmentation de l'appétit et à l'apparition d'un excès de poids pendant la menstruation, mais également à rester en bonne santé pendant une période difficile pour chaque femme.

Rappelez-vous le cours de l'anatomie féminine

Les femmes sont des créatures à l'humeur et au caractère changeants. Il se trouve que tous les 28 à 30 jours, des changements hormonaux se produisent dans notre corps qui affectent l'état psychologique et le bien-être.

Le cycle menstruel s'accompagne de la croissance des hormones œstrogènes nécessaires à la maturation de l'œuf. Au début, une femme ne ressent aucune gêne, mais tout change lorsque la quantité d'oestrogène atteint son maximum, lorsqu'elle est remplacée par une autre hormone, la progestérone. C'est cet ami qui est responsable de toutes les mauvaises surprises: irritabilité, sautes d'humeur et performances médiocres. Mais qu'ont les crises de faim? - vous demandez. Il y a plusieurs explications:

  • L'hormone réduit le niveau de sérotonine, responsable de la bonne humeur. En conséquence, vous devez chercher du réconfort dans quelque chose d'autre, et la douceur vient dans le cours,
  • Il existe un avis selon lequel le métabolisme mensuel est accéléré à la veille du mois et que, par conséquent, des calories supplémentaires sont nécessaires,
  • Pendant la menstruation, une femme se prépare à devenir mère. Essayez donc de consommer le plus de nutriments possible.

Toutes ces raisons peuvent être qualifiées de purement conditionnelles. En règle générale, le désir de prendre une collation se pose sur un plan psychologique. Dans une situation stressante, les femmes pleurent ou vident le réfrigérateur. Mais pas si simple.

Vous avez sûrement remarqué que certains de vos amis se comportent différemment: quelqu'un continue de mener une vie normale sans changement et quelqu'un a même une aversion pour la nourriture et des accès de nausée. Tout est individuel et dépend de la physiologie et des habitudes de chaque femme.

Assistance d'urgence - un plan d'action en cas de panne grave

Au début, vous vous êtes permis des bonbons, puis une barre de chocolat, et à la fin vous n'avez pas remarqué comment vous avez mangé la moitié du gâteau? Ne paniquez pas! Nous avons préparé pour vous un plan de retraite dans des situations critiques:

  1. Arrêtez de vous blâmer et de blâmer des actes répréhensibles. Vous ne pouvez pas retourner le passé, le temps de passer à autre chose,
  2. Avoir mangé Et maintenant nous continuons notre régime. Non, pas à partir de demain, pas de lundi, et pas à la fin de la menstruation, mais à la minute même. Nous nous brossons les dents pour oublier le goût tentant des mets délicats, et nous mangeons au dîner une salade et une portion de viande bouillie,
  3. Mangé beaucoup - nous buvons beaucoup d'eau
  4. «De nos jours» est une merveilleuse pente du sport, mais après une marche intensive dans le parc, il n'y aura certainement aucun mal, et le gras tremblera un peu,
  5. Le lendemain, nous avons un jeûne. Pommes, kéfir, fromage cottage ou porridge - choisissez à votre goût.

Ces mesures devraient ramener votre corps à la normale et renforcer le moral de sorte que vous puissiez facilement continuer à perdre du poids. À propos, ne vous découragez pas si, après le jour de déchargement, la flèche des poids ne bouge pas. Cela se produira après 3-4 jours (selon votre cycle). Par conséquent, nous vous conseillons à ce moment-là d’oublier de peser et de cacher les balances si loin.

Bouche à verrouiller ou Comment ne pas trop manger?

Si vous êtes un dur et que vous allez toujours perdre du poids même «de nos jours», l'irritation et la mauvaise humeur ne peuvent être évitées.

Essayez de prendre soin de vous dès que possible. Une des principales causes de trop manger est le mécontentement envers vous-même. Le ventre grossit, nous ne rentrons pas dans notre jean préféré, et à la réflexion, une femme immense et mécontente nous regarde tous. Ne dramatisez pas! Il est en votre pouvoir d'avoir fière allure, même dans de telles situations. Pour vous sentir belle, organisez un salon à la maison: faites une manucure, des soins du visage, du maquillage et des cheveux, et comme tenue de la maison, choisissez ce que vous ressentez.

Pour vous échapper des pensées alimentaires, vous pouvez pratiquer une activité de loisir. Pour les casse-têtes à tricoter, à modeler ou à plier, vous ne remarquerez même pas la tombée de la nuit.

Une autre solution consiste à organiser des réunions conviviales à la maison avec des amis. Rien n'est plus relaxant que la compagnie de personnes proches avec lesquelles vous pouvez parler de tout ce qui se passe dans le monde.

Si votre humeur est telle que vous n'avez plus la force de ne pas appeler vos amis et même de vous lever du lit, arrangez-vous pour une détente maximale. Allumez des bougies parfumées, activez une musique calme et plongez dans la lecture de votre roman ou magazine préféré. La lecture n'est pas ton truc? Puis rampez sous une couverture douillette et passez en revue vos films préférés. Bridget Jones, Jolie femme, La guerre des épouses ou le diable s'habille, Prada garantit de vous remonter le moral et d'accroître votre estime de soi.

Il y a des mesures plus drastiques. Beaucoup de femmes ont recours à des contraceptifs hormonaux qui peuvent considérablement réduire les symptômes du SPM. Le médicament est prescrit individuellement, après inspection et consultation d'un gynécologue.

La vérité choquante sur les produits brûlant les graisses

STOPZHYR - TOUTE LA VÉRITÉ SUR LES PRODUITS GRAVES

+ Guide pas-à-pas pour changer votre régime alimentaire pour brûler des graisses

+ Amélioration et désintoxication du corps

+ Commencez le processus naturel de division des graisses dans le corps dans les 24 premières heures

Un moyen idéal d'apprendre à distinguer des aliments vraiment sains et à éliminer complètement l'excès de graisse sous-cutanée!

Rapide, abordable, efficace!

Remplacement utile - tromper notre estomac

Le corps nécessite - une excuse populaire pour tout avoir sans discernement. Mais il ne faut pas être rusé: notre estomac n’est pas assez sophistiqué au point de souhaiter des plats délicieux et du chocolat, il est donc plus facile de le tromper.

  • La farine peut être remplacée par des fibres. Ce sont des bouillies, des légumes et des petits pains,
  • Si vous voulez vraiment du salé, ne vous précipitez pas pour manger des chips et des craquelins. Un substitut utile est les chips de céleri à la sauce soja,
  • Vous pouvez manger de la banane au lieu de chocolat
  • S'il n'y a pas de sucré, privilégiez la gelée de fruits, les bonbons, la guimauve et la marmelade.

Comme vous pouvez le constater, il existe de nombreuses façons de vivre «ces jours-ci». Vous ne devriez pas vous torturer avec une grève de la faim et souffrir pendant la menstruation. Si vous le souhaitez vraiment, vous pouvez fermer temporairement les yeux sur un régime et vous offrir quelque chose de délicieux et de nocif. L'essentiel est de prendre votre temps et de commencer une nouvelle journée avec de nouvelles forces et la conviction que vous réussirez!

Augmentation de l'appétit avant la menstruation - norme ou pathologie?

Afin de déterminer à quel point le bien-être est normal et révèle des problèmes de santé, il est important de comprendre quels processus se produisent dans le corps avant les règles. Par conséquent, nous rappelons certaines caractéristiques de la physiologie féminine.

On sait que durant chaque cycle menstruel dans le corps, le statut hormonal change d'une certaine manière. Chaque hormone a son propre effet, assez prononcé. Mais pour notre sujet, les processus les plus importants en relation avec l’influence de la progestérone.

Le rôle de la progestérone

Le niveau de cette hormone commence à augmenter après la libération de l'œuf. Son rôle est de fournir les conditions idéales pour le développement de la grossesse.

La progestérone affecte le corps de la femme sous plusieurs aspects:

  1. Stimule la croissance de la couche interne de l'endomètre afin que l'embryon ait une place pour se fixer.
  2. Réduit la contractilité des cellules musculaires de l'utérus.
  3. Légère augmentation mammaire.
  4. La rétention d'eau dans le corps.
  5. Stimulation du cerveau, responsable de la régulation des processus métaboliques. En conséquence, les nutriments commencent à s'accumuler.

Ces changements se produisent dans la seconde moitié de chaque cycle menstruel.

Pourquoi voulez-vous quelque chose d'inhabituel?

Beaucoup de filles remarquent qu'elles veulent manger beaucoup avant les règles, mais elles tirent sur un produit ou un groupe de produits en particulier. Quelqu'un de nos jours ne peut pas vivre sans bonbons, tandis que d'autres mangent du salé en quantités sans précédent ou combinent des produits de la manière la plus inhabituelle.

Si une femme peut comprendre d'une manière ou d'une autre un appétit sans précédent avant la menstruation, les raisons de tirer sur un produit particulier ne sont pas toujours claires. Mais rien ne se passe dans le corps comme ça. Vous trouverez ci-dessous certaines des raisons des préférences alimentaires les plus courantes au cours de la période prémenstruelle.

POURQUOI EST-IL SI VOULU?

Mais les fluctuations les plus douloureuses de l'appétit. Pourquoi est-il si difficile de le supporter certains jours?

Il se trouve qu'il y a des raisons spécifiques. Le cycle féminin est régulé par les hormones sexuelles - œstrogènes et progestérone. Cela dépend à bien des égards de la quantité de nourriture que nous mangeons et de ce que nous ressentons en même temps.

Dans la première phase du cycle, les œstrogènes dominent, dans la deuxième, la progestérone. Beaucoup d’entre nous sont tombés sur le fait que certains jours de la deuxième phase, mangez, mangez - et vous ne pouvez pas manger assez. L'augmentation de l'appétit dans ce cas n'est qu'un effet biologique, car tout le cycle féminin est construit autour de la possible survenue d'une grossesse et de son maintien. Le corps au cas où aurait tendance à accumuler de l'énergie supplémentaire - n'est-ce pas suffisant, que se passe-t-il si un enfant porte un enfant? Et même si la grossesse n’arrive pas, l’appétit grandit toujours - seules les hormones font leur travail.

NO NERVES PAS ASSEZ

Mais l’appétit accru n’est pas seulement une préparation à une éventuelle grossesse. De nombreuses études ont confirmé que les fluctuations mensuelles des niveaux hormonaux sont également responsables de l'hyperphagie émotionnelle. Il est également prouvé que les changements hormonaux peuvent provoquer des idées obsessionnelles sur la taille de votre corps.

Par exemple, une étude publiée dans l'International Journal of Eating Disorders a montré que le vin que ressent une femme parce qu'elle mange davantage dans le contexte d'un changement d'équilibre hormonal génère un sentiment de haine de soi. Et peu importe si elle a pris du poids en réalité ou non. Le plus souvent, en raison du fait qu'avant les règles, nous mangeons plus, le poids ne change pas. Le problème, c’est que certains commencent à se condamner eux-mêmes - ce qui provoque de nouvelles crises de suralimentation, qui ne dépendent plus d’hormones, mais d’émotions. Comprendre ce mécanisme aidera à éviter les sentiments de culpabilité et les commentaires peu flatteurs à votre propre adresse, ce que beaucoup d’entre nous ne font pas.

Конечно, все сказанное не означает, что все женщины в определенные дни цикла должны больше хотеть есть и расстраиваться из-за этого.

Но существуют достаточно высокие шансы, что предменструальная фаза будет проходить именно так. Et ce qui est important, c’est que ce programme ne fonctionne pas sans pression sociale et imposition de stéréotypes à une femme, à quoi devrait ressembler son corps et comment il devrait manger. Si tout le monde autour ne parlait pas d'excès de poids, les changements naturels dans la consommation d'aliments pendant le cycle menstruel n'auraient pas un tel impact sur la psyché.

Par conséquent, il est important de savoir que vous ressentez une plus grande faim pendant certaines périodes du cycle menstruel, d'écouter votre corps et de cesser de vous critiquer à ce sujet. Le corps vit par ses lois biologiques naturelles, et cela doit être pris en compte.

Si tu veux douce

"Je veux une douce" - l'un des sentiments les plus forts chez de nombreuses femmes avant et pendant la menstruation. Comment expliquer ce phénomène?

Voici les théories les plus courantes qui tentent d'expliquer les envies de sucreries:

  1. En raison de la forte baisse du taux d’œstrogènes par rapport à ce qu’elle était dans la première moitié du cycle, une femme commence à ressentir un manque flagrant de ses effets. Et l’une des facettes de l’influence de cette hormone sur le corps est associée à la stimulation des structures cérébrales responsables de la production de substances qui provoquent un sentiment de joie, une humeur accrue. Au moment où la progestérone règne, le corps essaie de compenser la déficience de l'action de l'œstrogène avec la dent sucrée - quelque chose qui améliore également l'humeur.
  2. Sous l'influence de la progestérone dans le sang, le contenu en insuline et le taux de sucre changent.
  3. Sweet est généralement riche en calories et le corps, qui tente actuellement de stocker le plus d’énergie possible, est exactement ce dont vous avez besoin.
  4. Les raisons pour lesquelles les sucreries peuvent être associées à une insatisfaction émotionnelle, à des sentiments et au stress, auxquelles les femmes sont particulièrement sensibles pendant la période prémenstruelle.

Peu importe combien vous voulez, vous devez garder à l'esprit que les aliments riches en calories, en particulier ceux qui associent sucre et graisse, sont très nocifs pour votre corps et votre santé. Par conséquent, il vaut mieux essayer de remplacer le chocolat, les bonbons et les biscuits par des fruits et du miel.

Quand tire sur salé

Pour beaucoup, une forte soif de sel est associée au début de la grossesse. Mais beaucoup de filles ressentent cela tous les mois, avant chaque mois. Ils se posent des questions: pourquoi tire-t-on tant sur les cornichons, le hareng? J'ai peut-être des problèmes de santé? Et est-il possible de manger autant de sel que vous le souhaitez?

Raisons possibles pour lesquelles il est très fort pour le sel:

  • Manque de minéraux, autres oligo-éléments. À un moment où le corps se prépare activement à la grossesse, un tel déficit se fait sentir très fortement.
  • Processus inflammatoires dans les organes du système urogénital.
  • Déshydratation. La progestérone inhibe l'action de l'aldostérone, une hormone qui retient le sodium et l'eau dans le corps. Le désir de manger quelque chose de salé est une réaction compensatoire.
  • Situations stressantes survenues dans les prochains jours.

Même si le besoin de sel est dû à un manque de liquide ou d'oligo-éléments, une augmentation de la consommation de sel ne résoudra pas ce problème. De plus, le sel n'aide pas à combattre l'inflammation. Mais des problèmes supplémentaires, tels que l'enflure et l'hypertension artérielle, peuvent apparaître.

Il est difficile de lutter contre l'excès de sel et il est très nocif de manger beaucoup de sel. Par conséquent, il est nécessaire de consulter un médecin et de subir un examen approfondi afin de déterminer les causes et de choisir un traitement, le cas échéant.

Regarde la vidéo: Course 2012 : Hollande en tête perd du terrain (Janvier 2022).

Pin
Send
Share
Send
Send